NDDL : Ségolène Royal bafoue l’autorité de l’État

BR 1

En indiquant qu’il n’y aurait pas d’évacuation de la ZAD par la force, Ségolène Royal bafoue l’autorité de Manuel Valls, mais elle bafoue aussi l’autorité de l’État. Cette attitude est insupportable de la part d’une Ministre, qui se range clairement du côté des zadistes ultra violents plutôt que du côté des riverains qui sont leurs victimes.
Quant à son intention de demander une étude alternative à ses services, Ségolène Royal franchit la barre du ridicule, qu’elle avait d’ailleurs frisée il y a quelques temps en proposant une ligne de train entre Nantes Atlantique et Roissy ! Ségolène Royal ne connait pas le dossier, elle oublie qu’une commission du dialogue il y a deux ans avait conclu à l’absolue nécessité du projet. Après la proposition d’une étude alternative à l’A831 que nous attendons toujours, seul les naïfs peuvent encoure croire aux prétendues études de Ségolène Royal.
Une fois de plus, Ségolène Royal se place en marge du Gouvernement, après les déclarations du Premier Ministre la semaine dernière à l’Assemblée Nationale, celles de Stéphane Le Foll ce week-end et celles d’Emmanuel Macron ce matin qui tous ont appelé au démarrage des travaux qui passent nécessairement par l’évacuation de la ZAD.
Toute cette cacophonie ne peut plus durer, le Président de la République ne peut pas tolérer plus longtemps que son Premier Ministre soit en permanence recadré par l’une de ses ministres.

Bruno RETAILLEAU

Président de la Région des Pays de la Loire.