La région et les pêcheurs demandent des réponses à l’Etat

Peche

Parce que la pêche fait vivre des milliers d’emplois sur notre littoral, la Région des Pays de la Loire s’est portée candidate en décembre 2014 pour gérer une partie des aides du fonds européen pour les affaires maritimes et de la pêche (FEAMP). Ce fonds est en effet un outil stratégique pour aider les pêcheurs à faire face aux difficultés auxquelles ils sont aujourd’hui confrontés.

Malheureusement, plus d’un an après, ces aides n’ont pas été mises en oeuvre puisque le Ministère de l’Ecologie n’a toujours pas fixé le cadre administratif et les conditions réglementaires dans lesquelles elles doivent être versées. Comme le souligne Bruno Retailleau, « cela fait plus d’un an que la Région et les pêcheurs des Pays de la Loire demandent des réponses, et l’Etat est toujours aux abonnés absents ! ».

Cela ne peut plus durer. Pour le Président du Conseil régional, qui a écrit à Ségolène Royal*, « cette situation n’est pas tenable. La Région ne peut pas se substituer à l’Etat ou à l’Union Européenne. Chacun doit prendre ses responsabilités. Tant qu’il y aura des blocages administratifs à Paris, nous ne pourrons pas débloquer ces fonds pour les pêcheurs dans les Pays de la Loire ».

Pour Bruno Retailleau, « les professionnels de la mer vivent cette situation comme une profonde injustice. On leur demande de respecter une règlementation de plus en plus contraignante en matière de pêche, et l’Etat crée de nouveaux obstacles règlementaires ! C’est inadmissible. J’attends de la Ministre de l’Ecologie des réponses claires et rapides pour que nous puissions venir en aide au plus vite aux pêcheurs de notre région ».