Emploi : au-delà des mots, le gouvernement devra donner des preuves

BR Apprentissage

Je participais ce matin à la réunion organisée par le Premier Ministre avec l’ensemble des Présidents de Région.

Au-delà des mots, le Gouvernement devra rapidement faire la preuve de sa volonté de faire reculer le
chômage.

• Je demande des preuves sur la volonté du Gouvernement à faire avancer Notre Dame des Landes, un projet qui concerne 3 500 emplois dans ma région et qui représente un levier exceptionnel pour l’attractivité du grand ouest. S’il s’avère qu’une ministre, toute seule dans son coin, parvient à faire échouer ce projet majeur en cédant à une minorité d’ultra-violents, alors j’y verrai le signe que le plan d’urgence économique pour sauver des emplois passe après le plan d’urgence politique pour sauver François Hollande.

• Je demande des preuves sur la volonté du Gouvernement de mener à bien des réformes courageuses et ambitieuses, comme l’ont fait nos voisins européens. Il faut d’abord une véritable décentralisation des politiques de l’emploi, en confiant aux régions qui en ont la compétence et la légitimité, tous les leviers d’action contre le chômage. Il faut ensuite déverrouiller les mécanismes d’embauche des apprentis en assouplissant les conditions auxquelles les entreprises peuvent y avoir recours. Il faut enfin ouvrir des formations qui répondent
réellement aux besoins des entreprises et des demandeurs d’emploi. Je ne financerai pas des formations voies de garage qui n’aboutiront qu’à un traitement statistique du chômage.

J’attends du Gouvernement qu’il mette fin aux doublons administratifs en faisant confiance à l’action des
Régions.

J’attends du Gouvernement qu’il donne aux Régions les moyens de financer les politiques de la formation professionnelle, de l’apprentissage et de l’activité économique, qui sont placées sous leur responsabilité.

J’attends enfin du Gouvernement qu’il entreprenne de vraies réformes au service de l’emploi et de la lutte contre le chômage, abandonnant les mesures homéopathiques et les petites combinaisons qui ne
sont plus de mise face au cancer que constitue le chômage de masse.

Bruno RETAILLEAU
Président de la Région des Pays de la Loire