Fincantieri repreneur de STX France : réaction de B. RETAILLEAU

STX

La justice sud-coréenne vient de trancher en faveur du groupe italien FINCANTIERI pour la reprise des chantiers STX France.

Leader européen, FINCANTIERI a une expertise et un savoir-faire reconnus dans le domaine de la construction navale et il peut exister, en effet, une réelle  complémentarité économique entre les chantiers nazairiens et italiens, mais à condition que soient levées un certain nombre d’incertitudes et que plusieurs garanties soient apportées.

  • D’abord, garantir la pérennité et le développement du site de St Nazaire, en évitant tout risque de transfert de commandes ou de technologies.
  • Ensuite, garantir la politique de l’emploi, de la gouvernance et des investissements de la nouvelle entreprise.
  • Enfin, garantir les intérêts stratégiques de ce secteur essentiel à la souveraineté française.

Il revient à l’Etat d’assurer dans le mois qui vient toutes ces garanties, en lien avec le groupe FINCANTIERI. Cela passera notamment par la constitution d’un tour de table du capital équilibré et par la rédaction d’un pacte d’actionnaires robuste. Pour le tour de table, je souhaite :

  • Que le niveau de participation de l’Etat et de DCNS soit proche de celui de FINCANTIERI
  • Que les croisiéristes, qui assurent à eux seuls le plan de charge des chantiers de St Nazaire pour les dix ans à venir, soient présents dans le capital de la future entité. Ce sera un élément essentiel de stabilité.

Depuis Noël, j’ai eu l’occasion de m’entretenir avec tous ces acteurs potentiels ainsi qu’avec Christophe Sirugue, Secrétaire d’Etat à l’Industrie. Je suis persuadé qu’une solution porteuse d’avenir pour nos chantiers est possible.

 

 

Bruno RETAILLEAU, Président du Conseil Régional des Pays de la Loire