#Apprentissage : 1ère Réunion du comité de pilotage du Grenelle Régional

BR apprentissage 2

« Comme j’ai déjà eu l’occasion de l’indiquer, je souhaite faire de l’apprentissage une grande cause régionale. Pendant la campagne, j’avais pris un engagement très clair devant les électeurs : réunir dès les premières semaines du mandat un Grenelle de l’Apprentissage. Ce Grenelle aura lieu le 24 mars prochain à l’Hôtel de Région » indique Bruno Retailleau, Président des Pays de la Loire, suite à la 1ère réunion du Comité de pilotage chargé de mettre en oeuvre ce Grenelle.

« Depuis les premiers instants de notre arrivée aux responsabilités, nous travaillons à l’élaboration de ce
Grenelle. L’installation de ce comité de pilotage resserré est une étape essentielle de cette démarche. Il associe en effet les grands acteurs de la région : l’Etat avec le Préfet de Région, le Rectorat, les Chambres consulaires, les branches professionnelles, mais également des organismes comme l’association des directeurs de CFA, mais également les partenaires sociaux et le comité régional pour la formation et l’emploi dans lequel sont associés les représentants des organisations patronales et salariales. J’ai également demandé à Christelle Morançais, Vice-présidente en charge de l’apprentissage et de la formation professionnelle, de mener une consultation auprès tous ceux qui jouent un rôle dans le développement de l’apprentissage, afin d’entendre tous les acteurs et qu’aucune problématique ne soit écartée » précise Bruno Retailleau qui souhaite que cette phase d’élaboration du Grenelle garantisse une mobilisation rapide et efficace de tous les acteurs dès le 24 mars.

« Ce Grenelle sera le point de départ d’une grande mobilisation régionale en faveur de l’apprentissage. Nous devons collectivement résoudre une double urgence : l’augmentation du nombre de jeunes chômeurs et les difficultés croissantes de certains chefs d’entreprises à recruter des salariés qualifiés. En pleine crise économique, c’est un paradoxe terrible auquel je refuse de me résigner ».

Si nous voulons gagner la bataille pour l’emploi, nous avons un devoir d’efficacité qui passera par la mise en oeuvre rapide des mesures régionales qui découleront du Grenelle. Nous devrons aider les PME et les TPE, nous devrons aussi agir sur l’orientation des jeunes, dès le collège » poursuit Bruno Retailleau qui conclut en assurant que « la Région assumera pleinement son rôle de pilote de l’apprentissage, mais ne disposant pas de tous les leviers nécessaires pour renforcer cette voie d’excellence, l’Etat devra être à nos côtés, nous accompagner et accepter de lever enfin les freins qui bloquent l’emploi dans les entreprises ».